Les agriculteurs guadeloupéens plutôt sceptiques face au plan de relance du gouvernement pour leur secteur

agriculture
Terre de banane en Guadleoupe
Après l'annonce par le gouvernement de son plan de relance de l'économie, le ministre de l'agriculture a précisé les objectifs du volet « Transition agricole, alimentation et forêt » du plan. Un volet qui s'élève à 1,2 milliard d'Euros dont 80 millions pour les Outremers
Avec 80 millions destinés à la diversification des cultures, la modernisation des abattoirs, et le renouvellement des agro-équipements, le plan de relance du secteur agricole annoncé par le gouvernement est loin de convaincre les professionnels
qui jugent ce dispositif très en deçà des vrais besoins des filières.
Patrick Sellin, Président de la Chambre d'Agriculture de la Guadeloupe
©guadeloupe
Ces 80 millions sont insuffisants aux yeux des syndicats, notamment quand l’Etat parle de relance et de relocalisation pour atteindre la souveraineté alimentaire
Alex Bandou, secrétaire général de l'UPG
©guadeloupe
Terre de canne en Guadeloupe
Plus largement, les parlementaires guadeloupéens jugent également insuffisants les 1,5 milliard du plan de relance global des Outremers. Max Mathiasin demande audience au ministre de l’économie Bruno Lemaire pour obtenir un appui financier plus adapté au développement agricole pour la Guadeloupe`
©guadeloupe
Outre ces préoccupations, le monde agricole attend aussi du gouvernement une prise en charge plus proche des réalités face aux pertes liées au covid 19 et aux calamités agricoles 2020
Terre d'agriculture de Guadeloupe