Les fourmis bleues ouvrières de la paix et de la concorde en Guadeloupe

société
L'arbre à palabre des fourmis bleues
C'est sous cet arbre que les fourmis bleues se retrouveront pour briser les barrières ©R. Malety

Un groupe de dix femmes de toutes origines et toutes générations s'est donné pour mission d’apporter de l’harmonie et de la paix dans les conflits sociaux. Elles ont officiellement lancé ce dimanche leur mouvement : Les Fourmis Bleues de Gwadloup

Un mouvement qui se veut apolitique, indépendant et pacifique. Il est prêt à combattre toutes formes de racisme et de discriminations. 

L'idée des « Fourmies Bleues de Gwadloup » est née d’une réflexion face à une actualité médiatique et sociale pour le moins violente… C’est un mouvement de fraternité … 

Simone Paulin, membre fondatrice des Fourmis Bleues Gwadloup 

La figure centrale du mouvement est la Grand-mère, personnage amenant l’apaisement, la connaissance tout en incitant à la communication et au respect. 

Kareen Joachim membre fondatrice des Fourmis Bleues Gwadloup 

Les missions du mouvement se voudront harmonieuses, où la paix, la communication, le lyannaj mais également le juridique en seront les axes principaux.  Des Experts de la société civile l’accompagneront en cas de besoin.  

 Eddy Arnell, comédien 

Un foulard bleu comme code vestimentaire sera bientôt présent lors de rassemblements ou action dans les communes… Un Forum de la paix est d’ores et déjà prévu, le 16 mai prochain. 

Les fourmis Bleues
©B. Pansiot-Villon

Présentation du dossier

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live