Les surveillants de prison sont en colère !

justice
Les gardiens de prison sont en colère en Guadeloupe
Les accès du centre pénitentiaire de Baie-Mahault bloqués depuis ce mardi matin par les surveillants de prison. ©Emmanuel Gire
Depuis ce mardi matin, 6 heures, plusieurs organisations syndicales du centre pénitentiaire de Baie-Mahault, bloquent les accès du centre pénitentiaire. Ils protestent contre les mauvaises conditions de travail et la violence qui règne au sein de cette prison.
"ça suffit!" les surveillants du centre pénitentiaire de Baie-Mahault expriment leur ras-le-bol face aux conditions de travail qu'ils rencontrent au sein du centre pénitentiaire de Baie-Mahault. 
Une semaine après l'agression, violente, d'un des leurs. L'homme a été ébouillanté, et piqué, à plusieurs reprises, par un détenu de 19 ans. L'homme, multirécidiviste, a expliqué à la barre du tribunal qu'il voulait protester contre la violence des surveillants. Le gardien de prison, victime, lui a confisqué un téléphone portable. La détention et l'usage de cet appareil sont interdits dans toutes les prisons. L'agresseur a écopé de 5 ans de détention supplémentaires.
Mais les syncdicats de surveillants exigent que l'Etat prenne ses responsabilités. Les conditions de travail sont déplorables, tant la violence est présente dans cet établissement pénitentiaire. 

Ecoutez les précisions de Jean-Jacques Rakamy, secrétaire de l'UFAP :

Les gardiens de prison sont en colère en Guadeloupe


 

Les gardiens de prison sont en colère en Guadeloupe
Les organisations syndicales du centre pénitentiaire bloquent les accès de la prison de Baie-Mahault ©Emmanuel Gire

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live