guadeloupe
info locale

Les lycéens de première commencent à passer les "E3C", mais de nombreux mouvements sociaux risquent de perturber ces épreuves

éducation
Lycée Jardin d'Essai
Le lycée Jardin d'essai, l'un des lycée bloqués ce lundi matin en Guadeloupe
C'est dés ce lundi que les élèves de première sont appelés à composer dans les nouvelles épreuves de contrôle continu. Mais certains enseignants sont en grève et plusieurs envisagent de faire une grève de la surveillance, de ne pas corriger les copies ou de ne pas transmettre les notes.
La liste des établissements bloqués ce lundi matin est particulièrement longue. Outre les collèges, Les lycées Sonny Rupaire, Jardin d'Essai, Faustin Fléret, entre autres établissements, sont signalés comme étant bloqués. Des actions qui répondent certes à la mobilisation décidée depuis plusieurs semaines par la FSU et qui devrait connaître un nouveau point d'orgue ce mardi 21 janvier, mais plusieurs organisations syndicales soulignent les conditions d'organisations des nouvelles épreuves de contrôle continu pour le baccalauréat. 
Une intersyndicale regroupant 12 syndicats enseignants a demandé vendredi au ministère de l’Éducation Nationale de renoncer aux premières E3C. Elles doivent en effet se tenir à partir d'aujourd’hui  dans le cadre de la réforme du bac mais pour les syndicats "rien n'est prêt".
Lors d’une conférence de presse ce week-end, le SPEG (syndicat indépendant) a relevé des dysfonctionnements qui sont propres à la Guadeloupe.

Peggy Robert Guadeloupe La 1ère

En quoi consistent les nouvelles épreuves ?

Elles s'appellent "E3C". Ces épreuves communes de contrôle continu débutent lundi pour les classes de première. Au programme : histoire-géographie et langues vivantes pour la filière générale, et mathématiques pour la voie technologique. Issus de la réforme du baccalauréat, ces nouveaux examens durent entre une heure et demie et deux heures, selon les disciplines. Ils doivent s'étaler sur un mois et demi en fonction des lycées. Pour favoriser l'égalité entre les candidats et les établissements scolaires, les professeurs doivent piocher dans une "banque nationale numérique de sujets". Les copies, anonymes, sont corrigées par d'autres professeurs que ceux de l'élève. 
Dans la nouvelle formule du baccalauréat, les notes obtenues durant les années de première et de terminale comptent à hauteur de 10% dans la note finale. Les épreuves de contrôle continu représentent, elles, 30% du résultat définitif. 
En revanche, comme dans l'ancien système, les élèves passent le bac de français écrit et oral en fin d'année de première. En classe de terminale, le lycéen présente quatre épreuves finales : deux épreuves écrites sur les spécialités, une épreuve écrite de philosophie et un grand oral de 20 minutes consacré à la présentation d'un projet préparé en première et terminale, peut-on lire sur le site du ministère de l'Education nationale.
Publicité