Malgré la fatigue, les équipes du CHBT se surpassent pour gérer la crise sanitaire

coronavirus
CHBT
©Jean-Marie Mavounzy
Le variant Delta continue sa course folle et fait s'envoler la courbe des contaminations. Le CHBT a dû pousser les murs. Une transformation qui lui permet d'accueillir de plus en plus de malades. Immersion au cœur du centre hospitalier.

Des patients sous oxygène dans les couloirs, des chambres occupées par des malades de tous âges. Ce scénario est désormais le quotidien du CHBT.

Sur un lit, un homme de 39 ans sans commorbidités dont l'état s'est dégradé le 15 août dernier est couché en position ventrale. Plus loin, un patient de 44 ans, est plongé, lui aussi dans les affres de la maladie.

Afin de désengorger les urgences, une zone tampon de 16 lits pour les patients à niveau de gravité stable a été mise en place. En tout, 100 patients Covid étaient soignés ce 17 août au CHBT et la moitié des services de l'hôpital est consacrée à la gestion du Covid-19.

Sur les cinq salles d'opération, une seule est en activité pour les urgences seulement, deux étages sont désormais dédiés à la réanimation. Sur les 24 lits, 2 étaient disponibles ce mardi matin. Même tension en médecine, ou 43 patients sont hospitalisés.

Autant de situations difficiles pour les familles. Elles doivent respecter des plages horaires particulières pour les visites, mais ne peuvent pas s'approcher des malades pour respecter le protocole défini par le centre hospitalier.

Les 36 renforts arrivés la semaine dernière repartent dans 6 jours, le CHBT est en attente de nouveaux renforts pour épauler les équipes locales qui savent que le pire est à venir.

________________

Pour (re)voir le sujet de Claudia Ledézert et Jean-Marie Mavounzy