Pas de pitt à coq pendant les restrictions sanitaires

coronavirus
Gallodrome pitt à coq Capesterre Belle-eau
©Olivier Duflo

C'est un communiqué de la Préfecture qui le précise ce mardi. Un rappel d'interdiction d'ouverture, particulièrement destiné aux Pitts à coq de Capesterre-Belle-Eau que certains pensaient ouvrir dès cette semaine pour recevoir les parieurs et leurs belligérants galinacés.

Le communiqué de la Préfecture est daté du 30 avril, probablement parce que les services de l'Etat avaient eu vent de l'intention de certains proprétaires de pitts à coq d'ouvrir leurs arênes pour y accueillir leurs clientèles habituelles.

La préfecture a donc précisé que

les Pitt à coq de Capesterre-Belle-Eau ne bénéficient d’aucune autorisation préfectorale de réouverture. En effet, en dépit des indications données aux responsables, aucune demande de déclaration d’établissement recevant du public n’a été déposée en préfecture. 

Il faut savoir que les pitts à coq relèvent des mêmes mesures de restriction sanitaire que tous les établissements recevant du public. D'où la précision de la Préfecture qui rappelle que 

Ces mesures sont déterminées compte tenu de la nature de l’exploitation, des dimensions des locaux, de leur mode de construction, du nombre de personnes pouvant y être admises et de leur aptitude à se soustraire aux effets d’un incendie (Art R.123-3 du CCH).

Et pour l'heure, aucune donnée objective ne peut impliquer qu'une dérogation puisse être accordée à cette activité.