publicité

Quand Massabielle La Jaille s'installe à Lacroix aux Abymes et Sainte Marie Lacroix à La Jaille

Rentrée des classes peu banale cette année pour Massabielle 2 de la Jaille Baie-Mahault et Sainte-Marie Lacroix des Abymes.
Les deux établissements d’enseignement catholique ont permuté : les écoliers de la Jaille font leur rentrée ce jeudi matin dans les locaux de Lacroix. 

© L. Broulhet
© L. Broulhet
  • P. Robert et L. Broulhet
  • Publié le , mis à jour le
Pour les élèves de Sainte Marie Lacroix, la nouvelle réalité est déjà effective. Depuis lundi, leur école est désormais installée à la Jaille. Et les anciens locataires de la Jaille, Massabielle 2, découvrent à partir d'aujourd'hui leurs nouveaux locaux, ceux laissés pour eux par la communauté scolaire de Sainte Marie Lacroix. 
Cette permutation parce que Massabielle 2 ne pouvait plus rester à la Jaille. Le bail à construction de 30 ans arrivait à terme. L’école a été construite sur un terrain qu’il faut rendre aux soeurs de Saint-Joseph de Cluny. Elles souhaitent y implanter leur école Sainte-Marie Lacroix et la rapprocher ainsi du collège de la Jaille.
L’an dernier, en septembre 2018, quand Massabielle 2 apprend qu’elle doit faire ses cartons, c’est panique à bord.
Beaucoup à Massabielle, aussi bien les enseignants que les parents d'élèves, auraient préféré rester un peu plus longtemps sur le site de la Jaille. Mais les responsables de l'organisme de gestion de l'établissement préfèrent regarder le bon côté des choses.

Jean-Benoît Puppo Capodano, le président de l’OGEC Massabielle, l’organisme de gestion de l’enseignement catholique.

© L. Broulhet
© L. Broulhet
Pendant les grandes vacances, on a cassé quelques murs, rafraîchi la peinture, dedans, dehors… . Par chance, les 2 écoles comptent le même nombre de classe 17. La permutation se fera assez vite. Mais elle est provisoire. Que va devenir à terme l’école Massabielle 2 ?

Jean-Benoît Puppo Capodano, le président de l’OGEC Massabielle, l’organisme de gestion de l’enseignement catholique

Mais les contraintes sont là aussi : l’école doit rester dans l’idéal dans l’agglomération pointoise et si l’objectif est de regrouper Massabielle 1 et 2 sur un même site il faut trouver un terrain assez grand pour accueillir les 1.500 écoliers, collégiens et lycéens.
© L. Broulhet
© L. Broulhet

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play