Un revers pour le sous préfet de Pointe-à-Pître dans le bras de fer qui l'oppose à l'intersyndicale des taxis de Guadeloupe

transports
Le tribunal administratif de la Guadeloupe annule la commission locale des transports publics de passager. Une commission qui avait été convoquée par le sous préfet de Pointe-à-Pître pour examiner le cas de deux chauffeurs de taxis mis en cause lors des actions menées par l'intersyndicale des taxis de la Guadeloupe dans la gestion de la desserte du port de croisière. La commission avait alors infligé une sanction aux deux chauffeurs de taxis. Mais le tribunal administratif en a décidé autrement en annulant la constitution même de cette commission et du coup l’avertissement dont avaient écopé deux chauffeurs de taxi tombe également. Une victoire pour l’intersyndicale des taxis puisque l'Etat a été condamné à verser 1500 euros à l'Union nationale des taxis Guadeloupe
©guadeloupe
Pour voir les étapes précédentes, cliquez ici