publicité

Saint-François : Christiane Delannay-Clara exclue du groupe de la majorité municipale pour "haute déloyauté politique et morale"

La candidate du Rassemblement national pour les élections européennes Christiane Delannay-Clara, présentée comme maire adjointe de Créteil, n'a jamais été élue municipale, selon le maire PS de la ville, Laurent Cathala. Elle a depuis hier soir été exclue de la majorité municipale de Saint-François. 

© AFP
© AFP
  • Guadeloupe La 1ère avec AFP
  • Publié le
"Contrairement aux déclarations de l'intéressée", Mme Delannay-Clara "n'a jamais été élue municipale à Créteil, pas plus sur une liste PS que sur celle d'une autre formation politique", a écrit l'édile dans un communiqué publié lundi.
                  

Un abus de langage admis par le RN

Lors d'un meeting du Rassemblement National, dimanche à la Mutualité à Paris, Christiane Delannay-Clara, qui figure à la 12ème place de la liste du parti de Marine Le Pen pour les européennes de mai, avait expliqué s'être impliquée à Créteil (en région parisienne) dans le milieu associatif et avoir été "repérée" par Laurent Cathala.
"Dès lors, je rentre à ses côtés en politique. Élue, je suis en charge des affaires européennes. Je contribue à la veille juridique dans le cadre de la coopération. Et je suis également vice-présidente des comités de quartier. Cette belle expérience dure 14 ans", avait-elle ajouté.
Dans sa biographie distribuée à la presse dimanche par le parti, le RN la présentait en outre comme "maire adjointe de la ville de Créteil en 1998".
                  
Interrogé lundi, le RN a admis "un abus de langage". Christiane Delannay-Clara n'a pas été élue municipale mais "élue dans les comités de quartiers de la ville. Elle a travaillé très étroitement dans ce cadre avec M. Cathala", a-t-on précisé.
 

Exclue pour haute déloyauté

La candidate est en revanche bien conseillère municipale de Saint-François en Guadeloupe, dont le maire Laurent Bernier, est un élu du parti Les Républicains (LR).
Mais la pilule n'est pas passée du côté de Laurent Bernier. 
La majorité municipale de la ville, l’UPSF, l’Union pour Saint-François s’est réunie en urgence hier soir, lundi. Le groupe de Laurent Bernier a statué sur le sort de Christiane Delannay-Clara, l’élue qui a décidé de siéger, sur la liste du Rassemblement National de Marine Le Pen aux prochaines européennes. La candidate a été exclue du groupe majoritaire. La majorité de Laurent Bernier parle, de "haute déloyauté politique et morale". Une exclusion à l’unanimité des membres du groupe politique. L’UPSF demande aussi à Christiane Clara Delannay de démissionner de ses postes d’élue de la ville.
UPSF EXCLUT CHRISTIANE DELANNAY CLARA

"S'il vous reste une once de respect pour Saint-François, mais aussi pour le projet fraternel et d'unité républicaine qui vous ont permis d'être élue sur notre liste, la morale et la dignité vous commanderont de démissionner du Conseil municipal", ajoutent les élus guadeloupéens.
                  
Les membres de l'UPSF se disent aussi "choqués" par les "petites combines et mensonges aggravés par l'usurpation de titre dévoilée" lundi par le maire de Créteil, en référence aux déclarations de Mme Delaunay laissant croire qu'elle était élue municipale de Créteil, alors qu'elle était seulement élue dans le comité de quartiers de la ville.
 

Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play