Escroquerie au haut-niveau de Saint-Martin ?

politique saint-martin
saint-martin, plage .jpeg
©cc-by-sa jsmjr
Saint-Martin : là où tout est possible ? Le 2ème Vice-président de la Collectivité comparaît pour une affaire d'escoquerie : une autorisation temporaire d'occupation de la Plage de la Baie-Orientale

3 hommes comparaissent 

Guillaume Arnell , le deuxième vice-président de la collectivité deSaint-Martin, comparaît à partir de ce matin, devant le tribunal correctionnel. Il est poursuivi, en compagnie de deux autres hommes :José Carti, ex-chef du service d’urbanisme de la Collectivité d'Outre Mer  et Norbert Luftman, un homme d’affaires, doivent également comparaître, pour escroquerie. Il s'agit d'une affaire de délivrance d’autorisation d’occupation temporaire d’une parcelle sur la plage de la Baie Orientale.

Jusqu'à 5 ans de prison 

Le procès doit durer deux jours. Les prévenus risquent jusqu’à 5 ans de prison et 375 000 euros d’amende, plus une peine d’inéligibilité pour Guillaume Arnell.
Ecoutez ce l'analyse de Steeve Prudent : 

 

Saint-Martin