Semaine déterminante pour les mairies de Guadeloupe

social
Mouvement UTC Mairie
©J-M. Mavounzy

Déjà plus de trois mois que la plupart des mairies en Guadeloupe sont paralysées par un mouvement de grève. Après la signature vendredi d'un accord cadre de méthode entre les différents protagonistes, on s'achemine peut-être vers la fin du conflit

Après trois mois de grève des agents des collectivités territoriales,  concernant la révision des carrières, on aperçoit le bout du tunel….

L’annonce vendredi, de la rédaction définitive d’un accord cadre par les représentants des collectivités et du syndicat UTC/UGTG , qui planchaient depuis près d’un mois sur le texte, reste encore suspendu à la signature du document par l’ensemble des maires et responsables de collectivités, même si plusieurs d’entre eux ont déjà signé.

D’ailleurs les maires de Bouillante, Basse-Terre et de Capesterre Belle Eau, étaient chargés de contacter leurs collègues qui n’avaient pas ratifié le document. Le syndicat pointait du doigt certains élus, ainsi que la question des saisies sur salaire opérées durant la grève

Nestorius Favel, secrétaire de l'UTC-UGTG

Le syndicat annonçait vendredi que les piquets de grèves restaient actifs jusqu’à ce lundi. Et que ce n’est qu’à l’issue d’un débriefing dans les locaux du SIVAD, qu’il annoncera,  sa position définitive.

Ce dimanche les piquets de grève étaient désert, mais ce lundi dira s'il s'agit d’un calme avant une nouvelle tempête ou au contraire, si l'heure de la reprise du travail a sonné dans toutes les collectivités jusque là affectées par le mouvement de grève,