Une mission pour étudier les cétacés de la Caraïbe, soit un tiers de la biodiversité mondiale

mer
Dauphins
©Bruno Pansiot-Villon
Depuis le mois de mai, une équipe de scientifiques mène la mission "Ti Whale an nou 2021" dans toute la zone des Antilles pour étudier et récolter des informations sur les cétacés. Des expéditions scientifiques supplémentaires sont actuellement menées en Guadeloupe.

Ce sont plus de 3 000 mammifères marins qui ont été étudiés par l'équipe de l'association Caribbean Cetacean Society. Depuis le mois de mai, les scientifiques parcourent la mer des Caraïbes pour observer et écouter les cétacés de nos eaux. 

La protection des cétacés, l'affaire de tous

Cette mission scientifique nommée "Ti Whale An nou 2021", destinée à la conservation des cétacés, a pour unique objectif de protéger les espèces qui peuplent nos océans. Les données recueillies depuis 4 mois serviront à mettre en place une entraide caribéenne dans ce sens. 
Car, 33 espèces de cétacés vivent dans les eaux de la Caraïbe - sur les 91 espèces présentes dans le monde - soit plus du tiers de la diversité mondiale. Des mammifères bénéfiques pour l'environnement, car utiles dans l’absorption de CO2, par exemple. Une baleine peut en absorber jusqu’à 33 tonnes par an, comparé à un arbre qui en absorbe, lui, maximum 21 kilos sur une année. 
Ce sont donc les comportements et les sons émis par plus d'une quinzaine d'espèces de cétacés qui ont été étudiés d'Anguilla à Grenade, soit quasiment tout l'archipel des Petites Antilles. 

Des orques, dont certaines espèces rares, des cachalots, et plusieurs espèces de dauphins ont été enregistrés ces dernières semaines, entre la Martinique et Saint-Martin. 

La mission s'achèvera le 1er octobre prochain. Les résultats seront ensuite publiés, toujours dans l'optique d'une coopération entre nos territoires. L'association Caribbean Cetacean Society se voulant être un outil de coordination entre les différents gouvernements "pour les aider à respecter leurs engagements de préservation des cétacés dans la région Caraïbe".

A (re) voir le reportage d'Alexandre Houda et Bruno Pansiot-Villon :