Les bouchers sont inquiets

économie
Illustration porcs abattoir
Les porcs, en attente ©Guyane 1ère
L'épileuse de l'abattoir régional est en panne, résultat les porcs qui devaient être abattus mardi ne l'ont pas été. Les bouchers s'inquiètent de la baisse de leur chiffre d'affaires en cette période de fin d'année
Dans 15 jours c’est Noël. Comme le veut la tradition dans les familles guyanaises les plats de porcs seront sur toutes les tables. La panne de l’abattoir n’arrange donc pas les affaires des bouchers qui, à cette période, réalisent un excellent chiffre d’affaires.

Une pièce particulière doit être remplacée, l’épileuse. Elle n’existe pas sur le marché local. Carol Ostoréro, l’élue régionale assure qu’elle arrivera d’ici jeudi en Guyane. Le problème devrait être réglé d’ici samedi.

En attendant pour le vice-président du syndicat des bouchers, Bernard Rabau, ce problème est fâcheux. Les porcs stockés depuis lundi à l’abattoir attendent toujours d’être abattus et les commerçants ont déjà perdu une semaine de vente.

Ci-dessous, le reportage d'Ingrid Sossé-Ismain :


 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live