Parti Socialiste et À Gauche En Guyane, même combat

politique
Chantal Berthelot, députée de la seconde circonscription
Chantal Berthelot, députée de la Guyane ©DR
Les militants et sympathisants de gauche peuvent désormais cumuler les cartes de membre de deux partis. C'est le cas pour le Parti Socialiste et l’AGEG (À Gauche En Guyane), parti créé en 2009 sous l'impulsion notamment de Chantal Berthelot.
Officiellement, il s’agit de laisser aux membres la possibilité d’apporter leur contribution aux deux partis.

Mais cette alliance est surtout l’opportunité pour le PS en Guyane et l’AGEG de s’assurer un avenir. Malgré la présence de personnalités fortes comme la députée Chantal Berthelot ou le conseiller général de Mana, Albéric Benth, il est difficile de parvenir à exister dans le paysage politique guyanais, surtout à gauche, où coexistent déjà le PSG (Parti Socialiste Guyanais), Walwari fondée par Christiane Taubira et le PPG (Parti Progressiste Guyanais) crée en 2008 par Jean-Marie Taubira qui peine à se faire entendre.

Tous ces partis affichaient leur union lors de la campagne présidentielle d'avril 2012 mais cherchent maintenant à exister indépendamment. La solution donc, pour l’AGEG, est de rester fidèle au PS, même si le parti présidentiel veut s'affirmer comme une véritable force locale autonome.

Toujours est-il qu’il y a trois mois, lors de sa dernière visite en Guyane, Victorin Lurel a proposé officiellement à l’AGEG de rejoindre le PS.