Ariane, première mission de l'année

spatial
La fusée Ariane
Décollage de fusée au crépuscule ©communication CSG
Ariane doit mettre sur orbite géostationnaire ce jeudi deux satellites de télécommunications, annonce Arianespace, pour la première mission de l’année au centre spatial guyanais.
Le décollage de l'Ariane 5-ECA est prévu à 18h36 heure locale (21h36 GMT) depuis le centre spatial guyanais de Kourou, en Guyane française.
Vingt-sept minutes et cinquante huit secondes plus tard, le lanceur européen se séparera du satellite de télécommunications Amazonas 3 pour le compte de l’opérateur espagnol Hispasat.
D’un poids de 6265 kilogrammes, Amazonas 3 a été construit par Space Systems Loral. Il fournira pendant 15 ans des services de télécommunications et de connectivité à large bande pour l’Europe, l’Amérique et en Afrique du Nord.
Trente six minutes et 11 secondes après le lancement, Ariane mettra sur orbite Azerspace/Africasat 1-a pour le compte d’Azercosmos OJSC, le ministère des communications et des technologies de l’information de la République de l’Azerbaïdjan.
Fabriqué par le constructeur américain Orbital Sciences Corporation et d’un poids d’environ trois tonnes, Azerspace/Africasat 1-a proposera pendant 15 ans des services de télécommunications en Asie centrale dont l’Azerbaïdjan, mais aussi en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique.
La mission de jeudi sera le 68e lancement d’une Ariane 5.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live