WWF apporte son soutien aux pêcheurs

environnement
Tortue luth
Tortue luth ©DR
Dans son communiqué, l’ONG rappelle qu’elle a organisé plusieurs survols des eaux Guyanaises, qui ont révélé la présence de nombreuses tapouilles brésiliennes. Le WWF alerte  sur les espèces en danger notamment celle de la tortue luth et demande une action pérenne de l’Etat.
Du fait de la grève des pêcheurs, on parle beaucoup du poisson menacé de se raréfier dans les eaux guyanaises  à cause du pillage de la ressource. Mais,ces flottilles illégales représentent aussi une pression sérieuse sur d’autres espèces marines. Alors qu’en est-il exactement pour les tortues luths?
La tortue Luth bien connue chez nous est l'espèce la plus capturée par les larges filets des illégaux, suivie du Dauphin Sotalie. C’est ce que montrent des travaux menés entre le Comité Régional des Pêches de Guyane et la WWF.
Si la tortue Luth souffre d'un taux de mortalité directe de 5% en cas de capture, 100% des dauphins ont été retrouvés morts dans ces filets.
Selon l’ONG malgré les efforts de protection sur les plages, aujourd’hui, on ne peut noter aucune avancée significative en termes de conservation des tortues marines en Guyane, du fait du maintien de la pêche illégale. 
 

Quelle seraient les solutions pour lutter contre la capture de ces espèces ?

Fin 2007, une opération baptisée « Tassergal » validée par le Premier Ministre, réunissait  les administrations de la défense, de l’intérieur, de la justice, du développement durable, combinant des moyens adaptés et une coopération avec le Brésil avait abouti à un net recul de la pression de pêche illégale.
En deux mois elle avait permis l’arrestation de 9 tapouilles brésiliennes, 4 surinamiennes, le placement en détention de 12 marins brésiliens pour des faits de violence avec arme et la destruction de 50km de filet.
Pourquoi pas un retour de cette stratégie en 2013 ?
WWF appelle à la mise en place en urgence d'une opération spécifique, réfléchie sur la durée, en complément des annonces récentes du Ministres des Outre-mer, et du ministre de la pêche. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live