publicité

Quoi de neuf pour la Guyane Monsieur Valls !

Manuel Valls, ministre de l'lntérieur arrive vendredi 8 mars en Guyane, 15 jours après le passage de sa collègue Ministre de la justice, Christiane Taubira. Il effectuera chez nous une visite de 48h.

© Gouvernement
© Gouvernement
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
Le ministre de l’Intérieur n’est jamais bien loin, semble t-il, d’une rivale médiatique qui en quelques mois lui a ravi sa place au top ten des ministres les plus appréciés des militants de gauche. Ils forment, parait-il, le couple le plus médiatique du gouvernement Ayrault. Christiane Taubira et Manuel Valls deux tempéraments forts qui savent galvaniser les foules. Taubira affiche 78% de côte d’influence auprès de l’ensemble de la gauche selon le dernier baromètre BVA, suivie de près par Manuel Valls qui lui recueille 64% d’opinion favorable auprès de l’ensemble de la population française.


La justice d’abord

Christiane Taubira lors de sa visite officielle en Guyane a réaffirmé son refus du tout carcéral et de la mise en place de dispositifs particuliers pour lutter contre le pillage des ressources naturelles. En cela elle ne dévie pas d’un iota de sa ligne nationale mettant ainsi la Guyane au même plan que n’importe quelle région de France. S’il faut souligner les efforts faits avec la création d’une chambre détachée à St Laurent et de postes supplémentaires pour écluser un volume d’affaires judiciaires hors normes, comment faire pour endiguer la violence urbaine prégnante dans les grosses agglomérations guyanaises ? Taubira n’a pas apporté de réponse, se rapportant à la ligne gouvernementale qui impose à chaque ministre de ne s’exprimer que sur son périmètre.


L’intérieur ensuite

Le Ministre de l’Intérieur arrive sur ces entrefaites. Il n’a pas la même approche que la Garde des Sceaux. Il affiche clairement un discours de fermeté à l’égard de la délinquance et de la criminalité.
Dans ce domaine, notre département entre pillages de ressources diverses, une immigration exponentielle et un taux de criminalité parmi les plus hauts de France constitue un terrain de choix.
Quel va être le discours de Manuel Valls ? Que va-t-il apporter de nouveau ? Dans un contexte de marasme économique où pourra t-il trouver les moyens de renforcer les effectifs de la police nationale, de la police des frontières, de la gendarmerie ? D’ailleurs fera t-il une annonce sur la construction de ce nouveau commissariat attendu depuis des années ? Ou trouver les finances pour des équipements supplémentaires comme des hélicoptères, des patrouilleurs, peut-être un ou des radars… ? Autant de possibilités de prévenir et de combattre la criminalité pour empêcher l’engorgement, pour ne pas dire l’étranglement, d’un centre pénitentiaire sous tension permanente où vient d’être inaugurée une extension trop petite.
Monsieur Valls est attendu avec impatience.
1 362 427 878
Le futur nouveau commissariat de Cayenne, une arlésienne ?

En avril 2006, le policier Jean-Richard Robinson 31 ans affecté à la brigade anti-criminalité meurt en exercice alors qu’il procédait à une interpellation dans un squat. Venu pour les obsèques, le ministre de l’intérieur Nicolas Sarkozy annonce la construction d’un nouveau commissariat. Annonce reconfirmée durant sa mandature de Président de la République. Plusieurs sites d’implantation sont évoqués dont un terrain de 10 000m2 appartenant à l’armée à l’entrée de l’hôpital Andrée Rosemon (CHAR). Abandonné finalement au profit d’une extension du CHAR. Autre lieu possible l’ancienne RHI de Eau Lisette et aux dernières nouvelles nous confiait le responsable du syndicat de la police Alliance, le choix se porterait sur le site de l’ancien hôpital de Saint Denis.
La gestation dure depuis 9 ans.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play