publicité

L'Île de Cayenne et Kourou touchés par l'épidémie de dengue

Dimanche après-midi, un jeune homme de 21 ans est décédé des suites de la dengue au Centre Hospitalier Andrée Rosemon. En novembre dernier, un enfant de 5 ans avait déjà perdu la vie à Kourou. Après la ville spatiale, c’est l’Île de Cayenne qui passe au stade épidémique. 

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Laurent Marot et Sophie Donzenac
  • Publié le , mis à jour le

1200 cas cliniques de dengue ont été recensés à Kourou depuis fin septembre. Il s’agit de patients qui présentent les signes classiques de la maladie tels que la fièvre ou encore des courbatures. Environ 40% de ces cas ont été confirmés par les tests en laboratoires. L’épidémie a ensuite fait son chemin jusqu’à l’île de Cayenne. On dénombre 729 cas cliniques depuis fin janvier avec une accélération ces deux dernières semaines. « On estime à environ deux cents cas cliniques chaque semaine. Pour les cas confirmés biologiquement on est environ à 50 cas hebdomadaires avec une majorité localisées à Rémire-Montjoly » explique Lusiane Carvalho épidémiologiste à la cellule Antilles-Guyane de l’institut de veille sanitaire.

L’ouest moins touché

Alors que l’île de Cayenne vient d’être déclarée en situation d’épidémie, la commune de Kourou, elle est en alerte depuis novembre dernier, l’ouest semble moins touché par le phénomène. « De fin janvier à mi-février on a 36 cas hospitalisés dont 4 cas sévères. Ce que l’on remarque c’est qu’on avait un nombre plus important de cas hospitalisé au CMCK (Centre Médico-chirurgical de Kourou) qu’à l’ouest au CHOG (Centre Hospitalier de l’Ouest de la Guyane) ».  A Saint-Laurent, la situation est pré-épidémique pour l’instant. Dans l’ouest 521 cas cliniques ont été révélés depuis fin janvier dont une centaine confirmés par les tests en laboratoire. Une situation qui, quelque soit la commune appelle des précautions de prévention pour éviter la prolifération du moustique porteur : l’aèdes aegypti. L’épidémie de dengue devrait durer jusqu’au mois de juillet-août selon Catherine Bernard, directrice générale par intérim de l’ARS.
 

Quelques conseils de l'ARS pour se prémunir de la dengue:

1 - Éviter la propagation de la maladie, c’est :

  •  éliminer les moustiques et gîtes autour et dans son habitation,
  • appliquer des répulsifs,
  • dormir sous moustiquaire.

Si vous êtes malades, vous protéger des piqûres de moustiques, c'est protéger votre entourage.

2 - Lutter contre la fièvre.
     Devant toute fièvre supérieure à 39°C, moyens physiques valables pour tous :

  •  Se dévêtir,
  • Prendre un bain (pour un enfant, le baigner à 2 ou 4° en dessous de sa température, en mouillant le cuir chevelu) ; à défaut, prendre une douche (plus de 10 minutes) si possible en étant assis sous la douche
  • Rester dans une pièce bien ventilée ou climatisée
  •  Faire boire, régulièrement et en petite quantité, (si possible une solution légèrement salée)
  •  Moyens médicamenteux (prescrits par un médecin) : PARACETAMOL (en respectant les doses).
  • Ne pas prendre : ni d’aspirine ni d’anti-inflammatoire (type ADVIL ou autres…) qui sont A ECARTER ABSOLUMENT. Dans le doute, demander l’avis de son médecin (ou appeler le SAMU par le centre 15).

3 - Surveiller

S’il apparaissait quoi que ce soit dans le comportement du malade qui vous inquiète :
n’hésitez pas à aller et/ou revenir consulter votre médecin traitant ou le service des Urgences, de jour comme de nuit, sans attendre une éventuelle aggravation.

Si le patient présente :

  •  des douleurs au ventre prolongées
  •  des vomissements répétés
  • une agitation inhabituelle ou une somnolence
  • une baisse brutale de la température
  • les mains et les pieds froids et moites
  • des petits boutons rouges ou des plaques inhabituelles sur le corps
  •  des saignements de gencives ou du nez.

ALLEZ CONSULTER RAPIDEMENT !

Sur le même thème

  • santé

    Santé : des passerelles entre les offres de santé de Martinique et de Guyane

    Les agences régionales de santé de Martinique et Guyane renforcent leur coopération. Il faut dire que la Martinique est un territoire qui a la faveur des patients guyanais en quête de soins spécialisés. Etablir des passerelles entre les deux pays permettra d’étoffer l’offre de santé.
     

  • santé

    Kourou : la lutte contre la dengue s'organise.

    Les épandages ont repris à Kourou. Il s’agit de faire face à l’épidémie de dengue. 22 cas ont été recensés sur le territoire Guyanais. Le département est en pré-alerte. A Kourou des tournées sont organisées dans les quartiers entre 4H et 6H et demi du matin du 5 au 28 août prochain.  

  • santé

    Les papillons cendre de retour à Kourou

    Habituellement épargnée par l’insecte, Kourou a vu réapparaître depuis quelques jours les papillons cendre aux fléchettes urticantes. Sur les réseaux photos et témoignages se font de plus en plus nombreux.
     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play