publicité

Dengue : un quatrième décès à Saint-Georges de l'Oyapock

Une jeune femme de 25 ans est morte des suites d'une dengue à Saint-Georges de l'Oyapock. C'est le quatrième décès depuis le début de l'épidémie, il est intervenu en l'espace de 3 jours.

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Catherine Lama - Sophie Donzenac
  • Publié le , mis à jour le
La nouvelle est tombée ce matin, une jeune femme est morte de la dengue au Centre Délocalisé de Prévention et de Soins de Saint-Georges. Venue au CDSP le 4 mai pour de la fièvre, elle avait effectué deux tests de dépistage rapide pour la dengue et le paludisme. Le test pour la dengue s'était révélé positif. Son état ne présentant pas de signes cliniques d'alerte elle avait été renvoyée à son domicile avec un traitement. Elle avait rendez-vous le 7 mai pour un bilan biologique.
Hier soir, elle a appelé le SAMU pour de la fièvre et de la diarrhée. Sans signe de gravité précise le communiqué du centre hospitalier de Cayenne. Elle s'est rendue au centre de Saint-George qui l'a prise en charge. Toujours selon le communiqué "face à une aggravation de son état, le SAMU a envoyé dans les meilleurs délais une équipe héliportée au centre de Saint-Georges".Malgré les soins qui lui ont été dispensés, elle meurt à 5h30.

La commune Saint-Georges fait parti des lieux les plus touchés par la dengue. A l'heure actuelle plus de 10 000 personnes auraient été malades de la dengue depuis le début de l'épidémie en septembre 2012.


Le test de dépistage rapide

Comme pour le paludisme ou le VIH, il existe ce que l'on appelle un test rapide pour détecter le virus de la dengue dans le sang.
Le médecin prélève un échantillon de sang sur le doigt du patient. Il le met ensuite sur une bandelette. L'échantillon migre alors le long de la bandelette et un peu à l'image du test de grossesse, si un trait apparaît, le test est négatif, s'il y en a deux le test est positif  preuve que la maladie est là.
Ce test est surtout destiné aux communes qui ne disposent pas d'un laboratoire d'analyses.
Toutefois si le test se révèle négatif et que malgré tout les signes cliniques correspondent a une suspicion de dengue, il doit être refait dans les 48h. Il faut rester vigilant car dans le cas de la dengue, les anti-corps évoluent très rapidement dans l'organisme et les résultats peuvent évoluer d'un jour à l'autre.

Sur le même thème

  • santé

    Santé : des passerelles entre les offres de santé de Martinique et de Guyane

    Les agences régionales de santé de Martinique et Guyane renforcent leur coopération. Il faut dire que la Martinique est un territoire qui a la faveur des patients guyanais en quête de soins spécialisés. Etablir des passerelles entre les deux pays permettra d’étoffer l’offre de santé.
     

  • santé

    Kourou : la lutte contre la dengue s'organise.

    Les épandages ont repris à Kourou. Il s’agit de faire face à l’épidémie de dengue. 22 cas ont été recensés sur le territoire Guyanais. Le département est en pré-alerte. A Kourou des tournées sont organisées dans les quartiers entre 4H et 6H et demi du matin du 5 au 28 août prochain.  

  • santé

    Les papillons cendre de retour à Kourou

    Habituellement épargnée par l’insecte, Kourou a vu réapparaître depuis quelques jours les papillons cendre aux fléchettes urticantes. Sur les réseaux photos et témoignages se font de plus en plus nombreux.
     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play