guyane
info locale

Bagarre au Village chinois : les quatre jeunes remis en liberté

justice
L'entrée du village Chinois
La rue Ernest Prévot qui traverse le quartier, juste à droite de cette peinture de bienvenue... c'est là qu'eu eu lieu le drame. ©DR archives -
Les quatre jeunes accusés d'agression envers deux policiers de la Brigade Anti-Criminalité (BAC) ont été relâchés. Ils sont sous contrôle judiciaire jusqu'au 21 juin 2013 où ils seront jugés.

Âgés de 20 à 24 ans, les quatre jeunes accusés d'avoir passé à tabac deux policiers de la Bac au Village chinois se sont présentés comme prévu vendredi dernier. Le procès a été reporté comme l'a demandé la défense et aura finalement lieu le 21 juin 2013. Le temps de se préparer  selon Maître Alex Leblanc, l'avocat de deux des quatre accusés. Pour justifier cette demande de renvoi, la défense dénonce des manquements dans la procédure. Maître Alex Leblanc évoque notamment une absence d'un document prouvant qu'il y a eu une enquête sociale. Il indique aussi qu'un des avocats de la défense n'aurait pas été appelé lors de la procédure.

 

Tension lors du procès 

L'audience s'est tenue dans une ambiance tendue. Une centaine de jeunes se sont rassemblés devant le palais de justice de 14 heures à l'énoncé de la décision vers 19 heures. Un important dispositif de sécurité a été déployé. "Désormais la justice pourra se prononcer dans la sérénité" selon l'avocat d'un des prévenus, Maître Jérôme Gay. Il salue la décision des juges. "Mon client est sous contrôle judiciaire stricte avec interdiction de sortir entre 7 heures et 18 heures. Il ne pourra donc pas rencontrer les équipes de nuits de la police. C'est un contrôle un peu restrictif pour mon client, mais c'est un contrôle intelligent, c'est mieux que la détention".
Publicité