publicité

Camopi en état de veille

Depuis les incidents de la semaine dernière, des tirs entre brésiliens et amérindiens, les habitants de Camopi craignent désormais leurs voisins brésiliens. Les renforts militaires mis en place, 10 gardes mobiles de plus n'ont pas suffit à apaiser la tension. Camopi est désormais en état de veille.

© franck Leconte
© franck Leconte
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
Ils n'ont pas l'intention de se laisser faire annoncent les habitants de Camopi. Les tirs au fusil de la semaine du 20 juin leur ont laissé un goût amer . Depuis ils vivent sous tension permanente. Les renforts militaires dépêchés dès le lendemain des incidents par le préfet, une douzaine de gendarmes mobiles, ont certes permis de retrouver une apparente tranquillité. Mais les habitants ont maintenant décider de ne plus se rendre à Vila Brasil, sur la rive brésilienne, sorte de place commerçante de 200 personnes où ils effectuent la majeure partie de leurs achats.


Insécurité permanente en raison de l'orpaillage illégal

Pour le chef coutumier il doit y avoir une prise de conscience de la population car elle est la principale pourvoyeuse de fonds des brésiliens de Vila Brasil. Elle ne doit plus s'y rendre désormais. Le maire, René Monnerville a noté la tension particulière qui anime maintenant les jeunes. Pour le député Gabriel Serville venu sur place se rendre compte de la situation et écouter, il y a urgence à régler cette situation insécure et délétère  pour que Camopi retrouve sa sérénité.
Seulement si la situation a dégénéré le 20 juin, depuis des mois le maire Monnerville alerte les autorités sur le climat nsécurité permanente vécue sur les rives de l'Oyapock du fait de l'orpaillage illégal. Les habitants sont régulièrement volés, menacés et finalement vivent dans la peur.

Reportage Jean-Gilles Assard

Camopi en état de veille
DMCloud:82919

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play