guyane
info locale

Léon Bertrand condamné à 3 ans de prison ferme. Il va faire appel

politique
Le maire de Saint-Laurent
Léon Bertrand, Maire de Saint-Laurent ©Service communication Saint-Laurent
Le verdict est tombé dans l'affaire des marchés illégaux de la CCOG. Le maire de Saint-Laurent, Léon Bertrand est condamné à 3 ans de prison ferme, à 150 000€ d'amende et est interdit d'exercer une fonction publique durant 5 ans. Il va en appel.
Le tribunal  a pratiquement suivi le réquisitoire du procureur adjoint Jean-Michel Navarre, en condamnant Léon Bertrand pour corruption passive à une peine de 3 ans de prison ferme non assortie d'un mandat de dépôt. Le maire fait appel de cette décision qui devient ainsi suspensive, il n'ira pas en prison.

Des condamnations sévères

Les autres prévenus de cette affaire sont également condamnés. Ainsi l'ancien directeur de la CCOG, Augustin To Sah Be NZA écope de 32 mois de prison, 150 000€ d'amende et une interdiction de 5 ans d'exercer des fonctions de direction générale dans le service public. Yves Le Navennec, ancien directeur de la SENOG est  condamné à 18 mois de prison et 108 000€ d'amende. Richard Cheung A Long, ancien directeur de cabinet, condamné à 18 mois de prison dont 12 mois de sursis, 75 000€ d'amende et est interdit de fonctions de direction générale dans les collectivités publiques pendant 5 ans. Jacky Hildenbrande, l'entrepreneur qui ne s'est pas présenté au procès est condamné lui à 1 an de prison et 25 000€ d'amende. Les autres prévenus sont condamnés à des peines de prison avec sursis, Abongo Adam et Jean-Pierre Lassalarié, 1 an avec sursis et 20 000€ d'amende. François Combelle, est aussi condamné à 1 an de prison avec sursis et 50 000€ d'amende. Jean Pradié obtient 18 mois avec sursis et 32 000€ d'amende.
Seule l'ex épouse de Jacky Hildenbrand, Chunny Katidjo est relaxée.

 Léon Bertrand s'est étonné de la rapidité du jugement dans une affaire aussi complexe :

Réaction de Léon Bertrand après le jugement


Il a immédiatement annoncé son intention de faire appel

Interview Léon Bertrand qui va faire appel

L'appel est suspensif, cela veut dire qu'aucun des prévenus condamné à la prison ferme n'ira derrière les barreaux en attendant le procès en appel. L'appel suspend aussi l'inégibilité, Léon Bertrand pourra donc aussi se présenter aux municipales l'an prochain, s'il le souhaite.

Publicité