Accident JMJ Guyane : un hommage aux victimes ce soir à la cathédrale

faits divers
Veillée du 17 juillet
Tous recueillis à la cathédrale Saint-Sauveur ©NP
Une veillée de prières a eu lieu aujourd’hui à Paris comme hier soir à Cayenne en hommage à Sophie Molinière, décédée hier matin sur la route de Mana,  L’évêque de Guyane prononcera une messe ce soir à la cathédrale pour toutes victimes de l'accident survenu sur la route de Mana.
Hier soir une grande émotion régnait dans la petite cathédrale de Cayenne. Tous les jeunes des JMJ, des anonymes, l’évêque de Guyane, les prêtres, la communauté catholique ont prié avec ferveur pour les victimes de l’accident de Mana et à la mémoire de la jeune étudiante Sophie Molinière décédée au cours de cette collision entre le bus des JMJ et un poids-lourd.

La Guyane, première étape de leur pélerinage

Près de 600 jeunes étaient arrivés dès jeudi 11 juillet en Guyane pour un séjour de découverte et partage. Notre département faisant office de base avancée des JMJ. Ils venaient essentiellement des régions lyonnaise et parisienne. Jusqu’à mercredi, reçus chez l’habitant ou logés dans des salles paroissiales, des écoles, les rencontres organisées pour ces jeunes se sont parfaitement déroulées. Une organisation minutieusement millimétrée soulignée avec joie et fierté par l’évêque.  Accueillis partout avec enthousiasme, les jeunes pèlerins ont découvert la Guyane et ses habitants. Ce dramatique accident a endeuillé cette grande communauté mais les jeunes ont souhaité continuer leur séjour en Guyane. Ils partiront le 20 juillet pour  se rendre à Rio de Janeiro ultime étape de ce grand rassemblement de la foi catholique.
Ce soir à 20h30 Monseigneur Lafont prononcera une messe à la mémoire de Sophie Morinière et de toutes les victimes de cet accident qui a eu lieu mercredi 17 juillet sur la N1 peu avant Mana, faisant aussi 9 blessés.
Dès hier après-midi, le parquet a ouvert une information judiciaire pour homicide involontaire et blessures involontaires.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live