guyane
info locale

#TDG1ERE :[vidéo] Christian Lavenette, le maillot rouge du tour 2013

tour cycliste de guyane
Christian Lavenette au départ du contre la montre de Roura
©CL
Il remporte le seul maillot de la Guyane, le rouge des sprints intermédiaires. Christian Lavenette, espoir du cyclisme guyanais a montré durant les 9 étapes du tour qu'il faudrait désormais compter avec lui. Leader de son équipe l'USLMontjoly-Orange qui est ce garçon?
Au mois de novembre, Christian Lavenette fêtera ses 20 ans avec dans la tête le souvenir de son second tour de Guyane où il aura excellé aux côtés d'une équipe élite Kazakh déchaînée. Mieux qu'en 2011 alors qu'il courait pour le club Région Guyane. Un souhait qu'il avait dans un coin de la tête depuis ses débuts dans le  cyclisme il y a 5 ans. En remportant le maillot rouge dès la 1ère étape du tour, il n'imaginait sans doute pas qu'il le conserverait durant tout le tour. Et pourtant il a tenu 9 jours en bataillant âprement avec son poursuivant immédiat le kazakh Pavel Gatskiy et a ainsi révélé à tous ses qualités de sprinter. 


Une montée en puissance à l'USLMontjoly-Orange

Pour ses entraîneurs dont Karl Buzaré, Christian a le profil du coureur complet avec des dispositions particulières pour le sprint. Très tôt, les dirigeants ont placé des espoirs sur ce coureur appliqué, travailleur et bien intégré dans le groupe. Un groupe où figurent Marc-André Buzaré, champion cadet, junior et du contre la montre 2011 et Eloïck Pena de Souza. Ces jeunes régulièrement sélectionnés constituent la relève du club montjolien. Le tour 2013 a permis de révéler l'un d'entre eux mais tous ont le potentiel pour aller loin et peut-être se construire une légende à l'instar d'un Ludovic Exfort ou de Patrice de Nays Candau.

Reportage Catherine Lama
Entretien avec Christian Lavenette en 2011, il était alors junior 2è année 



L'USLMontjoly , un club formateur
Le club montjolien, 32 ans d'existence est le fief de la famille Buzaré. Depuis1982, de nombreux membres de cette famille se sont illustrés, les frères fondateurs Lucien et Maurice dans les années 1980, leurs enfants par la suite Karl, Laurent  et Maurice dès les petites catégories dans les années 90 et 2000 et la lignée se poursuit avec Hermann, le junior actuel, Steven et Nicolas Payet les jumeaux en catégorie minime. Une histoire familiale qui n'empêche pas l'intégration et la formation d'autres coureurs comme Patrice de Nays Candau, Mickaël Stanis ou encore Marc Joseph considéré aujourd'hui comme le meilleur sprinter de Guyane.


Publicité