Rentrée solennelle de 6 nouveaux magistrats

Tribunal de Cayenne
La rentrée solennelle de six nouveaux magistrats s’est déroulée ce matin au tribunal de grande instance. A cette occasion, le nouveau président du tribunal Bruno Lavielle a aussi  fait sa rentrée, il est en Guyane depuis quelques jours.
Le nouveau patron du tribunal de grande instance de Cayenne s’appelle Bruno Lavielle. Il a été juge d’instruction en Martinique de 2002 à 2009, vice président de l’instruction à la JIRS, la Juridiction Inter régionale spécialisée, qui a compétence à la fois sur les Antilles et la Guyane.
C’est lui qui a été en charge de l'enquête sur la disparition de Myrtho Fowell, l’ex directeur financer de la Communauté des Communes de l'Ouest Guyanais, qui a débouché sur l’affaire de l’attribution illégale des marchés de la Communauté de communes de l’ouest guyanais et la condamnation à trois ans de prison ferme de  Léon Bertrand pour corruption passive et favoritisme. Ensuite, Bruno Lavielle a été premier vice président du tribunal de Nimes, dans le sud de la France.


Le constat de manque de moyens

Arrivé depuis quelques jours, le président a déjà fait un certain nombre de constats. Il a relevé l’inadaptation des locaux du tribunal, leur exiguïté et l’éternel problème : le manque de greffiers à Cayenne. Il en faudrait une dizaine encore pour arriver à l’effectif théorique de 60 greffiers. D'ailleurs le président Lavielle devra attendre encore quelques mois pour avoir une secrétaire. Le magistrat ne se démonte pas, il a affirmé ce matin que l’on pouvait mieux organiser les moyens dans les locaux actuels. Quant à la nouvelle cité judiciaire, même si on n’en parle plus en ce moment à Paris, il n'hésitera pas à remettre ce dossier sur la table.

Une chambre détachée à Saint-Laurent
Un décret du 24 juillet rend cette chambre détachée  opérationnelle. C’était il faut se le rappeler une promesse de la garde de sceaux Christiane Taubira en début d’année. Alors opérationnelle cette chambre? Oui pour le moment sur le papier. Il y a déjà un vice procureur à demeure sur place, un greffier en chef a été nommé, une vice présidente de cette chambre détachée a été désignée, elle doit prendre ses fonctions le 1er octobre et un autre magistrat doit être nommé ensuite. Cela fera donc au total, trois magistrats sur place contre un seul actuellement avec la perspective donc d’avoir plus d’audiences sur les rives du Maroni. Jusqu’à présent, les juges devaient se déplacer spécialement à St Laurent, à partir de Cayenne.