publicité

Cuba en jaune

Depuis 15 ans cinq agents secrets cubains sont emprisonnés aux Etats-Unis. L’un d’entre eux, René Gonzalez, le seul qui a été libéré, a demandé aux cubains de couvrir l’île de rubans jaunes jeudi pour honorer ces prisonniers devenus les héros du peuple cubain.

© FRÉDÉRIC SOREAU / PHOTONONSTOP
© FRÉDÉRIC SOREAU / PHOTONONSTOP
  • Franck Leconte
  • Publié le , mis à jour le
© Franck Leconte
"Que l'île de Cuba se couvre de rubans jaunes, dans les arbres, aux balcons, sur les vêtements, comme vous voulez, mais qu'on ne puisse pas les ignorer". C’est l’invitation qu’a lancée par la presse René Gonzalez à ses compatriotes. Le seul des 5 agents secrets libéré en début d’année après avoir purgé sa peine.
Ses quatre autres collègues sont toujours aux USA et les autorités cubaines veulent faire savoir : "que le peuple de Cuba attend quatre de ses fils". Le ruban jaune est le symbole en Amérique du Nord de celui qui attend le retour d'un proche en mission internationale, d'un soldat ou d'un être bien-aimé.
Gonzales et ses quatre compatriotes ont été arrêtés au Etats-Unis en 1998. Cuba a toujours affirmé qu’ils se trouvaient aux Etats-Unis pour infiltrer les milieux anti-castristes de Floride et prévenir des actes de terrorisme.
Histoires des 5 agents secrets cubains

 Le 27 novembre 2000, s’ouvrait à Miami le procès de cinq cubains.  Gerardo Hernández (perpétuité), Ramon Labañino (perpétuité), René González (15 ans), Fernando González (19 ans) et Antonio (Tony) Guerrero (perpétuité), pour avoir infiltré les réseaux criminels agissant contre l’île depuis la Floride, ont été condamnés à de lourdes peines. Ils avaient  été arrêtés le 12 septembre 1998, à Miami, lors d'une vaste opération qui avait mobilisée pas moins de 100 policiers.
Ceux qui deviendront les "cinq" ont en réalité infiltré les organisations armées de l’exil anticastriste, ainsi que, la « très respectable » Fondation nationale cubano-américaine (FNCA), créée par Ronald Reagan en 1981. Ils ont informé La Havane sur les tentatives d’infiltrations dans l’île et les attentats en préparation. 
Depuis une forte mobilisation internationale souhaite un procès équitable et une libération des 4 cubains encore emprisonnés. Jeudi 12 septembre 2013 une énième manifestation couvrira Cuba de jaune.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play