guyane
info locale

La démission surprise de Jean-Paul Le Pelletier

politique
Jean-Paul Le Pelletier, président de la Chambre de Commerce de Cayenne 2
©guyane 1ère
Jean Paul Le Pelletier démissionne de la présidence de la chambre de commerce. La nouvelle a fait l’effet d’une bombe, sauf qu'en réalité, il ne quitte pas la CCIG il en reste un élu. Il compte même retrouver son fauteuil de président lors de l’assemblée générale du 27 septembre.
Plusieurs raisons peuvent expliquer cette stratégie de démission. Première raison, pas la plus avouable sans doute. Après ses démêlés judiciaires il s’agit certainement dans l’idée de Jean Paul Le Pelletier de compter ses forces et de reconstituer autour de lui une équipe avec laquelle il serait plus en confiance pour aborder et traiter les dossiers à venir.
Autre raison, moins politique à présent, la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Guyane a perdu depuis le 1er janvier dernier, la gestion du port de Dégrad des Cannes. Le port une source de revenus indispensables à l’équilibre du budget de la chambre. Ces dernières années il a représenté environ 20% du budget global de la CCIG. Une situation que les syndicats maison ont d’ailleurs souvent dénoncé. De plus le préfet a déjà saisi la chambre sur ce qu'elle entend faire pour assainir ses finances;


Démissionner pour revenir plus fort

Il apparaît évident que c'est avec un bureau fort et uni que le président doit se présenter devant l’Etat pour défendre le dossier de l’avenir de la CCIG or de bureau fort Jean Paul Le Pelletier  n’est pas certain d’en disposer actuellement.
D’où la démission que personne n’attendait avec huit membres du bureau. Un bureau qui est passé de 12 membres lors de sa mise en place il y a 3 ans à 10 aujourd'hui. Mais comme le préconise les règlements de la CCIG, pour éviter toute vacance de gouvernance, la 1ère vice présidente et le trésorier ne sont pas dans le lot des démissionnaires.
Cette démission collective sera effective à l'ouverture de l'assemblée générale du 27 septembre prochain et les élus consulaires voteront pour un nouveau bureau. Jean-Paul Le Pelletier a bien l'intention d'être reconduit à la présidence mais cette fois avec une équipe sur mesure.

Publicité