publicité

Affaire Loïc Gu, les enquêteurs cherchent toujours le corps du disparu

D’importants moyens sont déployés sur le fleuve Sinnamary pour retrouver le corps de Loïc Gu, un commerçant chinois porté disparu à Rémire-Montjoly en août 2012. Depuis 4 jours, 2 spécialistes de la gendarmerie de l’hexagone tentent de trouver le corps de la victime, avec des plongeurs.

© Guyane 1ere
© Guyane 1ere
  • Laurent Marot
  • Publié le
Deux jeunes hommes arrêtés lors de l’enquête sont soupçonnés ld'avoir tué Loïc Gu puis d’avoir jeté son cadavre dans le Sinnamary, dans une cuve dans laquelle ils auraient coulé du béton.  Mis en examen pour assassinat et complicité d’assassinat, ils ont été placés en détention provisoire en novembre 2012.


Le sonar a détecté une épave

Fin 2012, les plongeurs de la gendarmerie avaient déjà tenté de retrouver le corps de Loïc Gu dans le fleuve Sinnamary sans résultat. Mais cette fois-ci, pour guider les recherches dans les eaux sombres du fleuve, il y a un sonar, un appareil amené en Guyane par deux gendarmes de la brigade fluviale de Strasbourg. Deux spécialistes des recherches de corps ou d’objets en milieu aquatique. Vendredi, ils ont commencé à scruter le fond du fleuve depuis un bateau avec pour les assister, une équipe de trois plongeurs, prêts à aller vérifier sous l’eau le moindre indice détecté par le sonar. Dimanche, l’appareil a identifié au fond des flots l’épave d’une voiture.  Aucun lien avec l’affaire Loïc Gu, mais cela pourrait éventuellement faire avancer d’autres enquêtes.
Les recherches se sont poursuivies hier et doivent s’achever aujourd’hui.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play