Grève à l'université : «La mobilisation va s’amplifier»

social
Piquet de grève de l'UAG
©guyane 1ère
« La mobilisation va s’amplifier », c’est l’intersyndicale qui conduit la grève de l’université qui l’écrit. Elle estime que les propositions de la présidente en fin de semaine dernière ne répondent pas à ses attentes.
Dans son communiqueé, l’intersyndicale reste sur sa position d’une grande mobilisation mardi. Et pour cause, elle ne se retrouve pas dans les réponses à ses revendications. « Aucune réponse nouvelle n’a été formulée par la présidente de l’UAG » écrit l’intersyndicale. Elle ne ferme pas la porte à des négociations mais reste ferme.


Pas satisfaite des propositions de la présidente de l'UAG

Dans la réponse aux propositions de Corinne Mencé Caster, la présidente de l’UAG faites en fin de semaine dernière, les grévistes précisent « Vos réponses sont bien en deçà de ce que nous sommes en droit d’attendre » estiment-ils tout en précisant  : « Nous constatons avec regret que nombre des revendications présentées dans notre plate-forme sont purement et simplement passées à la trappe». 
L’intersyndicale réaffirme donc vouloir une autonomie avancée mais pas avec les dirigeants actuels qui se sont disqualifiés à ses yeux. Avec cette précision cependant, « l’intersyndicale n’a jamais exigé que vous mettiez fin à un quelconque mandat électif nous le répétons, les solutions ne nous appartiennent pas ».

Il faudra donc attendre un nouvel événement, probablement le rendez-vous donné à la population mardi pour une mobilisation massive pour constater ou pas une avancée dans ce conflit.

Mais quelle est l'ambiance sur le piquet de grève?

Le reportage de Thierry Merlin


Les Outre-mer en continu
Accéder au live