Université : l'intersyndicale réclame une autonomie avancée

social
Didier Béreau
©guyane 1ère
La grève  à l'université se poursuit. Les lycéens de Kourou ont rejoint ce matin le mouvement des étudiants et un meeting est prévu ce soir sur le parking du stade de Baduel. L'intersyndicale dans le même temps a précisé ses objectifs : obtenir une autonomie avancée pour l'université de Guyane.
Lors d'une nouvelle conférence de presse donnée ce matin, l'intersyndicale de l'UAG a redéfini sa position. Elle se prononce désormais pour une autonomie avancée de l'université de la Guyane car elle estime que le système actuel est arrivé au bout de ses limites. Une autonomie avancée sur le plan pédagogique afin de décider en Guyane des formations adéquates au vu du contexte économique et social, une autonomie administrative permettant la gestion en locale des postes d'enseignants et une autonomie financière. Elle se fixe un échéancier de 2 ans pour parvenir à ce statut.

La médiation proposée par la ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Geneviève Fioraso  devrait commencer dans les heures qui suivront l'arrivée du médiateur national Christian Forestier. Le médiateur académique Raphaël Robinson étant déjà en Guyane.

L'interview de Didier Béreau réalisé par Nikerson Perdius

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live