publicité

Dikté Kréol a jodla

L'association Rakaba donne ce matin une "dikté kréol" dans l'amphithéâtre de la cité administrative régionale. Jeunes écoliers et adultes vont confronter ensemble leur connaissance de la langue créole. Pour cette 5ème édition, il leur est proposé un texte de Franck Compper "Mayouri gro bwa".. 

© CL
© CL
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
Cette dictée créole est organisée dans la cadre de la semaine du créole qui s'achèvera le 30 octobre. La première édition de la dictée créole a eu lieu en 1993, il y a vingt ans précise  Odile Armande Lapierre, vice présidente de l'association Rakaba. C'est donc l'anniversaire d'une manifestation patrimoniale qui a toujours rassemblé.


Promouvoir et faire perdurer le créole

Pour Rakaba cette dictée est un acte militant pour promouvoir et faire perdurer le créole dans la société guyanaise. Enfants et adultes s'y croisent et les plus forts ne sont pas toujours les adultes. 
En effet depuis 2008 un enseignement bilingue est dispensé dans le primaire dans 21 classes dans les communes de Cayenne, Matoury et Kourou. Les enfants qui suivent cet enseignement, explique, madame Lapierre sont généralement épanouis et parviennent à s'exprimer indifféremment dans les deux langues avec aisance. Ils sont d'ailleurs régulièrement évalués. Les parents s'impliquent à leurs côtés et les encadrent souvent pour des activités extérieures. Beaucoup d'entre eux devraient participer à la dictée du jour.

Mayouri gro bwa, un texte de Franck Compper

Le kontèr de l'association Krakémento, Franck Compper est heureux que son texte ait été choisi. "Mayouri gro bwa" il l'a écrit en 1995 alors qu'il enseignait à Saint-Georges de l'Oyapock. Rakaba avait fait un appel à textes pour sa dictée. Son texte est retenu 18 ans après, il s'en satisfait. Dans cet écrit il parle de l'abattage de la forêt primaire, les agriculteurs réunis en mayouri ( en équipe) utilisent une technique particulière pour abattre les arbres qui s'appelle "bati gro bwa". Il évoque même le chant qui accompagne ce travail "bravo l'amiral, fo pa blié 11 novembre...". Pour Franck, il est essentiel d'écrire régulièrement en créole pour constituer un réservoir de textes qui servent pour la dictée mais surtout permettront de fixer dans le temps des termes qui ne sont plus usuels.
L'association Rakaba travaille actuellement à la rédaction d'un lexique sur le créole.

Une dictée créole notée sur 20

La dictée commencera par une première lecture pour découvrir le texte. Lecture effectuée par Odile Armande Lapierre, elle procédera dans la foulée à quelques commentaires sur le texte, à un rappel des règles grammaticales. La présidente de l'association Rakaba, Eliette Danglages dictera le texte ensuite.
La dictée est notée sur 20, chaque faute compte pour un point, les fautes d'accent pour un 1/4 de point.
La remise des prix aura lieu à l'ENCRE le lundi 28 octobre à 19h00. Les 5 premiers de chaque catégorie (adulte et enfant) seront récompensés et recevront notamment des ouvrages sur le créole.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play