publicité

Université : "Nous avons marronné!"

L’intersyndicale a écrit à la présidente de l’UAG, sous le titre « Nous avons marronné ! ». Dans ce courrier de deux pages, les grévistes se disent en sédition. Le mot d'ordre : l’UAG a besoin de la Guyane, mais la Guyane n’a plus besoin de l’UAG.

© Préfecture de la région Guyane
© Préfecture de la région Guyane
  • Bertrand Villeneuve/Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
« L’université des Antilles a besoin de la Guyane. Mais la Guyane n’a plus besoin de l’université des Antilles : nous avons marronné ". Dans son courrier adressé à Corinne Mencé-Caster, présidente de l'Université Antilles-Guyane, l’intersyndicale se livre à un véritable plaidoyer en faveur de la rupture.
 « Nous posons depuis le début le constat que le bon fonctionnement du PUG est mis à mal par des personnes en situation de pouvoir et responsabilité, que le retour à la normale n’est pas possible avec ces mêmes personnes qui ont failli et qui n’auront de cesse de retourner à leurs pratiques de généralissimes d’opérette (mais pas moins dangereux pour autant) ».
 D’où ce conseil à la présidente, « ni vous-même, ni les médiateurs dépêchés n’ont encore fourni de solutions à ces équations. Nous ne pouvons que vous conseiller de chercher encore ».

Le mouvement de grève continue de rallier du monde 

Le mouvement de grève se poursuit au Pôle Universitaire de la Guyane, la  reconduction a été votée samedi sur le campus de Toubiran. Les grévistes demandent dorénavant une Université de plein exercice avec la signature immédiate d’un décret garantissant la décision. Une période de transition allant jusqu’en 2015 sera nécessaire pour rééquilibrer les postes au sein des différents pôles de l’UAG précise encore le mouvement.  Les positions s'affermissent, à la fin de la semaine dernière l'intersyndicale et le collectif étudiant ont été rejoints dans la revendication d'une université de plein exercice par plusieurs syndicats de l'éducation nationale organisés en une union inter fédérale.
Les grévistes poursuivent leurs actions d'information auprès de la population. Cette semaine, ils devraient se rendre dans les communes de l'intérieur, notamment, pour expliquer leur démarche.




Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.
Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Je participe à l'enquête