guyane
info locale

Affaire Roethof : Il n'y a pas eu faute affirme le directeur de l'hôpital

faits divers
Centre Hospitalier guyane
Que s’est-il passé au Centre hospitalier de l’ouest Guyanais, durant la césarienne de Jennifer Roethof. Un mois après, la jeune femme se retrouve hémiplégique. Elle accuse l’hôpital. Le directeur du centre hospitalier de Saint Laurent réagit : il n'y a pas eu faute professionnelle.
Rentrée à l'hôpital de Saint-Laurent pour accoucher il y a un mois  Jennifer Roethof se réveille après sa césarienne, paralysée d e tout son côté gauche. Depuis elle tente de connaître les causes de cette hémiplégie sans obtenir de réponses satisfaisantes. Elle a déjà subi trois autres opérations, est passée dans plusieurs services. La semaine dernière elle a témoigné à la télévision en mettant en cause le praticien qui l'a opérée.

Les investigations se poursuivent

Le directeur du CHOG, Gérard Barzac tout en rappelant la pleine compassion du personnel soignant à l'égard de la jeune femme, mère de trois enfants, a souhaité préciser que pour l'instant il n'avait été relevé aucune faute professionnelle ou chirurgicale à l'encontre du praticien incriminé. Les investigations sont toujours en cours à Saint-Laurent et à Cayenne pour établir un diagnostic fiable.
La jeune femme veut, quant à elle, savoir s'il y a eu faute ou pas ou encore un accident dû à l'anesthésie et surtout si sa paralysie est définitive.
Elle a porté plainte contre X pour blessures involontaires.
 
Publicité