Du bon usage des médicaments, une nécessité thérapeutique.

santé
Semaine de la sécurité des patients
La semaine nationale de sécurité des patients a débuté lundi et se terminera vendredi. A l'hôpital de Cayenne, médecins et pharmaciens animent un stand où il est question de la bonne utilisation des médicaments proscrits sur les ordonnances.
Si l’automédication est devenue un banal réflexe lorsqu’il s’agit de petites douleurs il ne faut pas oublier qu’une mauvaise utilisation des médicaments peut amoindrir leurs performances et même provoquer des effets indésirables.

Respecter l’ordonnance, une nécessité.

Le docteur Aba Mahamat du Centre Hospitalier Andrée Rosemon indique qu’il faut absolument respecter :
-          Les durées d’administration prescrites par le médecin, même si les douleurs s'estompent avant le terme il faut continuer la prise des médicaments.
-          La posologie indiquée par le praticien, prendre un dosage supérieur ou inférieur peut s’avérer néfaste.
-          Les heures pendant laquelle il faut ingérer le médicament.
Ne pas respecter ces indications peut provoquer des résistances et limiter l’effet bénéfique des différents remèdes.

Les molécules qui limitent la douleur.

Sur le stand les différents produits utilisés pour calmer la douleur sont présentés. Cela va du paracétamol pour les petits élancements jusqu'à la morphine pour les souffrances insoutenables. Les praticiens sur place indiquent aussi les dangers que ces antalgiques peuvent entraîner en cas de mauvais dosage.

Reportage de Vanessa Porphyre et Martial Gritte

La semaine nationale de la sécurité des patients
Cette opération a lieu dans le cadre de la semaine nationale de la sécurité des patients qui se déroule jusqu’au 29 novembre prochain. Cette 3ème édition vise à favoriser la communication sur la sécurité des soins et mettre en avant le dialogue entre les patients, les usagers et les professionnels de santé.
Retrouvez toutes les informations complémentaires sur le site gouvernemental