Claude Suzanon : assurer une transition jusqu'à mars 2014

environnement
Claude Suzanon
©Parc Amazonien
Claude Suzanon, le nouveau président du Parc Amazonien va assurer le bon fonctionnement de l'établissement jusqu'aux élections municipales de 2014. Un mandat de transition assure t-il pour mieux convaincre peut-être les municipalités d'adhérer à la très contestée charte du Parc.
Il n'y a pas eu de suspense pour ce renouvellement de présidence, Claude Suzanon était le seul candidat et de surcroît l'ancien 1er Vice-Président du Parc Amazonien. Il a donc été élu à la quasi unanimité. 
Une fois élu le conseil d'administration a rédigé une motion contre l'orpaillage illégal (voir ci dessous).
Claude Suzanon invité du Guyane soir mardi a précisé que son action irait dans la continuité de celle de son prédécesseur le maire de Saül Hermann Charlotte. Son premier chantier est de fédérer les 5 municipalités qui figurent dans le parc national afin qu'elles adhèrent à la charte de protection et de développement du PAG. En effet, elles demeurent très réticentes à cette charte d'autant que l'orpaillage illégal et ses fléaux tend à s'étendre. Le président n'a pas manqué de s'insurger contre l'existence de l'orpaillage illégal dans l'enceinte d'un territoire protégé. La PAG ne peut à lui seul régler ce problème il appartient à l'Etat d'assurer l'intégrité du territoire.

Le reportage d'Alexandra Silbert
L'interview de Claire Giroud

La motion du CA du Parc Amazonien contre l'orpaillage illégal