La Chambre d'Agriculture sauvée de la faillite

agriculture
Albert Siong président de la chambre d'agriculture
©guyane 1ère
La convention signée entre l'Etat, la Région et le Département permet au président de la Chambre d'Agricuture, Albert Siong, de recevoir un chèque de 575 000€. Il se libère ainsi de la tutelle de l'Etat, va pouvoir apurer une partie des dettes de la chambre et enfin s'occuper des agriculteurs.

Une remise sur rails attendue depuis de longues années

Le plan de sauvetage de la Chambre d'Agriculture prend effet avec cette convention signée hier entre les trois collectivités majeures. Lourdement endettée avec un passif qui s'élève à 1 600 000,00 euros, la Chambre d'Agriculture va percevoir la somme de 575 000,00€. L'Etat verse 250 000,00€, la Région 200 000,00€ et le Département 125 000,00€. Par ailleurs, l'apurement de la dette sociale a également été étalé dans le temps. Autant de dispositions qui constituent un véritable bol d'air pour le président Siong qui se dit heureux de pouvoir enfin envisager dorénavant l'accompagnement effectif des jeunes agriculteurs confrontés journellement notamment aux tracas administratifs et d'accession au foncier. 

Des recettes en augmentation dès 2014

Cependant il faudra  plusieurs années à l'institution consulaire pour retrouver un fonctionnement normal, d'autant qu'actuellement elle demeure la plus petite des chambres d'agriculture dans le plus grand espace territorial agricole de France.
L'amendement de la députée Chantal Berthelot sur l'augmentation de 20% de la taxe additionnelle des terrains non bâtis va permettre à l'institution de d'augmenter les recettes de son budget annuel dès 2014. De 400 000, 00€ elles devraient passer à 1 000 000,00€. Une cagnotte inespérée.

Le reportage de Jocelyne Helgoualch et Martial Gritte



Les Outre-mer en continu
Accéder au live