La disparition de Nelson Mandela suscite l'émotion en Guyane

hommage
Emmanuel Lafont, évêque de Guyane
©guyane 1ère
Depuis l'annonce hier au soir de la mort de Nelson Mandela, le chef d'Etat sud-africain, serviteur de la paix emblématique, icône de la liberté, les témoignages se succèdent et sont unanimes à reconnaître sa dimension universelle. Florilège des réactions de personnalités politiques et d'anonymes.
- Le président de région s’est dit bouleversé par la nouvelle, Rodolphe Alexandre rend hommage à cette figure universelle de la tolérance, de la justice et de la liberté… inspiration pour des millions d’hommes et de femmes. 

- Gabriel Serville, député de la 1ère circonscription s’incline devant sa mémoire : « Puissions-nous, dit-il, nous inspirer de la force morale et psychologique de cet homme qui a su rester fidèle à ses valeurs et à ses convictions pour aller au bout de son combat désintéressé pour la dignité humaine. Le député de Guyane qui cite Mandela: « la vengeance ne peut pas être la solution ».

- Marie-Josée Lalsie, secrétaire générale du Parti Socialiste Guyanais, se souvient d’une phrase de MANDELA « se débarrasser de ses chaînes c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres ». Elle salue un homme qui part en laissant des traces indélébiles de son passage dans le monde. 

- Jean-Etienne ANTOINETTE salue un géant devenu légendaire de son vivant… un modèle d’humanité. Le maire de Kourou qui annonce qu’une des voies importantes de sa ville sera bientôt baptisée Nelson Mandela.

Monseigneur Lafont qui a été curé de Soweto durant et après l'apartheid durant 13 ans a rencontré Nelson Mandela plusieurs fois est attristé par ce départ mais heureux qu'il soit parti en paix : interview de Roland Pidéri


Dans les rues de Cayenne aussi les témoignages se font entendre . Le reportage de Clotilde Séraphins




 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live