publicité

Bientôt un arrêt de bus devant la résidence Arc en Ciel

Au lendemain de la mort d’une lycéenne fauchée par une voiture en traversant la route à proximité de la résidence Arc en Ciel, la Communauté d'Agglomération du Centre Littoral s’est engagée à créer un arrêt pour le bus à l’entrée de la cité.

© CL
© CL
  • Laurent Marot
  • Publié le , mis à jour le
A Rémire-Montjoly, les collégiens et lycéens de la cité Arc-en-Ciel n’auront plus à traverser la RN3 pour prendre le bus scolaire. L'engagement a été pris hier à la mairie de Rémire-Montjoly lors d’une réunion qui s’est tenue avec les habitants, à l’initiative du maire, Jean Ganty. L’arrêt du bus scolaire était auparavant à proximitédu rond point Adélaide Tablon, les collégiens et lycéens de la cité Arc-en-Ciel devaient donc marcher jusque là ou bien ils traversaient pour prendre le bus un peu avant.
Pour José Gomez, porte-parole du collectif des habitants, un arrêt de bus scolaire à l’entrée de la cité, c’est un progrès mais au bord de la RN3, cela reste dangereux pour les enfants.


Une amélioration du ramassage scolaire tardive

Les habitants voulaient aussi que l’on créé un passage piéton sur la RN3 à hauteur de la cité Arc en Ciel. Cela est impossible sur une route où la vitesse est autorisée jusqu'à 70 km/h estime le conseil général, qui est le propriétaire de la route.
Une décision prise rapidement après le décès dramatique de Wolanta Michaud lundi matin. Des dispositions qui auraient sans doute pu être prises depuis longtemps dans une commune qui possède un long linéaire de routes fréquentées en période scolaire par de nombreux enfants.
 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play