publicité

Accident mortel de la cité Arc en Ciel, peut-être une fausse piste

Un homme s’est dénoncé hier dans l’affaire de la lycéenne de la cité Arc-en-ciel tuée, lundi, sur la RN3 par un automobiliste qui a pris la fuite. Les gendarmes ont interpellé le suspect à son domicile à Cayenne. Mais après vérification, il pourrait s’agir d’une fausse piste.

La cité Arc en Ciel à Rémire-Montjoly © Siguy.fr
© Siguy.fr La cité Arc en Ciel à Rémire-Montjoly
  • Laurent Marot
  • Publié le
Hier matin, un homme se dénonce par téléphone puis il attend à son domicile près de la route de Baduel. Il est interpellé vers midi, l’homme est en état d’ébriété avancée et il tient des propos incohérents. Il est amené à l’hôpital où un psychiatre le déclare responsable de ses actes. Puis il est placé en cellule de dégrisement à la gendarmerie de Rémire-Montjoly. Sa garde à vue ne devrait commencer que ce matin.

Un suspect qui manque de crédibilité

Après vérification, l'individu ou son entourage n’ont pas de 4x4 Hilux blanc, le type de véhicule qui a fauché la jeune fille lundi. Le parquet reste donc très prudent quant à la crédibilité de ce suspect. Il s'agit d'un gérant de station service âgé de 58 ans. Selon le groupement des gérants de station-service, il est un professionnel expérimenté, mais il a été déstabilisé quand il a appris il y a quelques mois que son contrat de gérant ne serait pas renouvelé en janvier par l’enseigne propriétaire de sa station.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play