guyane
info locale

Affaire de l'homme tué piste Tarzan : deux policiers en garde à vue

faits divers
Les policiers devant la piste Tarzan
©Jean-Marc d'Abreu
Dans la nuit de dimanche à lundi un homme de 32 ans a été tué par des policiers qui tentaient de l'interpeller dans la banlieue de Cayenne. Les faits se sont déroulés à l'entrée du lieu surnommé "Piste Tarzan" devant un bar. Deux policiers sont en garde à vue. Le parquet a diligenté deux enquêtes. 
Selon les témoignages recueillis, aux environs de 2h30 du matin un patrouille de trois policiers arrive à la piste Tarzan alors qu'un trentenaire d'origine brésilienne vient de se faire expulser d'un bar.

7 impacts de balles

Les fonctionnaires interviennent, l'homme sort un revolver et les menace. Deux des policiers tirent, l'homme s'écroule. Des personnes sortent du bar et de maisons avoisinantes. Les choses s'enveniment et les policiers auraient subi des jets de pierres.
Les gendarmes sont alors appelés en renfort pour maintenir la foule estimée à 200 personnes. Les pompiers évacuent le blessé touché par 7 impacts de balles. Il succombe à ses blessures vers 4h30 du matin.


3 personnes en garde à vue 

Trois personnes ont été placées en garde à vue dont deux des policiers pour homicide involontaire et un homme poursuivi pour violences à l'encontre de policiers. Le procureur de la république, Ivan Auriel a ouvert deux enquêtes, l'une de la police urbaine et une de la police judiciaire afin de faire toute la lumière sur ce drame.

Le reportage de Claire Giroud et Kessy Weishaupt

DMCloud:138063

Du bruit et des nuisances chaque week-end

Cette affaire survient dans un quartier situé en Zone de Sécurité Prioritaire à la frontière entre Cayenne et Rémire-Montjoly. Selon le témoignage d'un habitant, les désordres récurrents sont essentiellement dus à l'activité du bar d'où la victime a été expulsée. Pour lui, beaucoup de riverains sont, comme lui, excédés par la nuisance permanente qui engendre la violence et les empêche notamment de dormir chaque week-end. Il souhaiterait la fermeture de cet établissement qui fonctionnerait en toute illégalité.

Le reportage de Claire Giroud et Kessy Weishaupt
DMCloud:138047

 

Publicité