L'équipe de France de foot ne viendra pas en Guyane avant le mondial

sport
Piscine Mana
Le projet base avancée en Guyane pour le mondial 2014 au Brésil n'a pas été retenu par Noël le Graët et Didier Deschamps alors même que le président de la République se disait surpris de la qualité des installations samedi dernier. José Blézes et ses invités ont fait le point sur cette actualité. 
"Scabreux" (définition : qui présente des risques, qui peut aboutir à une situation embarrassante). Voilà comment Didier Deschamps considère le projet de base avancée de la Guyane. Le sélectionneur de l'équipe de France a donc rejeté l'hypothèse d'un stage de pré-compétition dans la région. 

Un "semi échec" pour la base avancée. 

Marc Lemercier, directeur du Groupement d'Interêt Public, Guyane Base Avancée l'affirme : c'est une déception de ne pas recevoir les bleus mais il ne faut pas oublier les efforts qui ont été réalisés en amont c'est donc un "semi-échec". La délégation de ce GIP s'est rendue dans différentes compétitions et a pleinement diffusé le message du développement du sport dans le département. Par ailleurs Bernard Lama, le vice président, rappelle qu'il y aura 32 équipes présentes au Brésil lors de cette coupe du monde et que la Guyane est jugée intéressante par plusieurs nations. A commencer par la Côte d'Ivoire qui est en négociations avancées avec les membres du projet Base Avancée. 

50 millions dépensés pour les nouvelles infrastructures

Mais la plus grande victoire pour les membres du projet reste l'obtention de subventions accordées par l'Etat à hauteur de 50 millions d'euros en trois ans. En effet les infrastructures sportives guyanaises étaient vieilles de 30 ans, en nombre insuffisant et les fonds alors débloqués par l'Etat étaient dérisoires (seulement 6 millions en 10 ans de 2000 à 2010). 

Le mondial 2014, plus une étape qu'un aboutissant

Comme le rappelle Bernard Lama, les bâtiments et terrains réalisés et ceux en construction seront disponibles pour les prochaines années à venir. La Guyane sera donc prête pour les jeux olympiques 2016 au Brésil mais pourra aussi et surtout proposer aux guyanais des infrastructures pour développer le sport de haut niveau. 

Retrouvez l'intégralité de l'émission 973 Chrono 

Extrait de l'émission 973 chrono de José Blézes :