Un numéro vert pour les femmes victimes de violences

société
Violence faite aux femmes
Les femmes victimes de violences conjugales peuvent désormais appeler un numéro vert depuis le 1er janvier. Une personne du Samu social assure une permanence pour être à l'écoute et orienter les femmes en détresse. 
Un numéro était déjà disponible en Guyane pour les femmes victimes de violences conjugales, mais ce dernier était uniquement réservé aux appels nécessitant un hébergement d'urgence. Désormais une ligne est constamment ouverte : le 115. Cette aide est nécessaire pour des femmes qui, souvent, n'osent pas se confier sur les violences conjugales et qui sont parfois isolées des associations de soutien.  

Il n'existe aucune statistique officielle sur les violences conjugales en Guyane mais des associations recensent le nombre de cas qu'elles ont eu à traiter. Ainsi l'Arbre Fromager, qui existe depuis dix ans, a enregistré 153 femmes victimes de violences en 2013. 

Reportage Jocelyne Helgoualch et Elise Ramirez