Les acteurs de la justice exercent leur droit de retrait au tribunal de Cayenne

justice
Droit de retrait au tribunal
©guyane 1ère
Depuis hier la justice tourne au ralenti. L'ensemble du personnel du tribunal de grande instance fait valoir son droit de retrait. Le bâtiment du tribunal délabré devient menaçant pour la sécurité des personnels et justiciables souligne le rapport de la commission de sécurité.
Depuis 11 ans les alertes aux autorités sont constantes sur l'état de délabrement du tribunal. Il n'y a pas de véritables améliorations. A l'heure actuelle, la charpente est en mauvais état, le plafond risque de s'effondrer, l'installation électrique est dépassée, le système d'alarme inopérant  à certains endroits des bâtiments. Une longue litanie de dysfonctionnements qui font que la commission de sécurité a émis un avis défavorable sur son occupation et que le personnel des magistrats, greffiers et fonctionnaires fait valoir son droit de retrait, illimité selon l'intersyndicale des magistrats.
Des solutions provisoires ont été mises en place pour assurer le fonctionnement de la justice.

Le reportage de Renaud Terrazzoni et Kessy Weishaupt


Les Outre-mer en continu
Accéder au live