guyane
info locale

Le MDES obtient gain de cause en cassation face à Rodolphe Alexandre

politique
Alexandre versus Castor
©guyane 1ère
En 2011, le MDES saisit les tribunaux pour diffamation sur les ondes de Rodolphe Alexandre. Ce dernier a accusé le parti de fournir de l'alcool aux camopiens pendant la campagne électorale des cantonales. L'affaire est arrivée devant la cour de Cassation qui vient de donner raison au MDES.
Les faits remontent à 2011. Pendant la campagne des cantonales, Rodolphe Alexandre lors d'un débat télévisé sur Guyane 1ère en présence de Jean-Victor Castor membre du Mouvement d'Emancipation et de Décolonisation Sociale accuse ce même parti de clientélisme et de fournir de l'alcool aux habitants de Camopi.
Le MDES porte plainte pour diffamation. En juin 2011 Rodolphe Alexandre est condamné par le tribunal Correctionnel à 1000€ d'amende avec sursis et à payer 3000€ de dommages et intérêts au MDES. L'affaire se poursuit devant la cour d'Appel qui relaxe le président de région le 29 novembre 2012. Saisie à son tour par le MDES, la cour de Cassation a annulé cette décision le 25 février 2014 et renvoie l'affaire devant la Cour d'Appel de Fort de France.
Une décision qui satisfait Jean-Victor Castor, secrétaire général du MDES.

Le reportage de Elise Ramirez


Publicité