publicité

L’université binationale d’Oiapoqué, un pont supplémentaire entre le Brésil et la Guyane

L’université binationale d’Oiapoqué a été inaugurée jeudi 20 mars dans la ville frontière avec la Guyane. Elle a pour objectif de développer la formation supérieure des brésiliens de cette partie enclavée de l’Amapa.

  • Par Frédéric Larzabal
  • Publié le , mis à jour le
C’est dans les locaux du centre d’enseignement du peuple indigène que s’installe l’université binationale de l’Amapa qui va accueillir 350 étudiants. Huit filières de niveau Bac+4 sont ouvertes, parmi lesquelles les sciences biologiques, infirmières ou encore lettres françaises, seule une langue étrangère est enseignée ici.


Le français pour développer le tourisme sur l'Oyapock

Rafael Wagner Costa (vice président de l’Université Fédérale du Brésil état de l’Amapa) explique que le campus porte le nom de « binational » en raison du projet initial qui prévoyait un partenariat entre l’université brésilienne et la Guyane. Un des professeurs de français de l’établissement, Max Silva So Espirito Santo est très content de l’opportunité que vont apporter ses cours en raison de la frontière avec la France. Les étudiants pourront devenir des traducteurs ou encore exercer dans le commerce. Luciano Henrique (première année de français au campus binational Oyapock) confie que son objectif premier est d’apprendre la langue de Molière pour pouvoir développer le tourisme quand le pont sur l’Oyapock sera ouvert.
L’université binationale est un projet qui a été initié entre Nicolas Sarkozy et Luiz Inacio Loula Da Silva en 2009 et repris par l’actuelle présidente Dilma Rousseff. 

Le reportage de Renaud Terrazzoni et Eric Boutin
Université Oiapoque

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.
Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Je participe à l'enquête