guyane
info locale

Une marche pour dire stop à la violence

social
Marche Collège Paul Kapel
©Sophie Donzenac
Trois jours après la blessure à la tête d'une de leurs collègues touché par une balle perdue, les enseignants du collège Paul kapel se mobilisent. Ils ont marché ce matin pour dire non à la violence.  Une communauté scolaire qui se dit par ailleurs réduite au silence.
Marche à Kapel
©Sophie Donzenac
Cette marche était soutenue par plusieurs syndicats de l’éducation nationale : le Se Unsa, le Steg UTG, la FSU, Sud Education. Des syndicats qui ont appelé à un débrayage massif, dans les établissements scolaires, pour rejoindre la marche qui s'est effectuée du collège Paul Kapel au Rectorat de la Guyane.


Des réponses adaptées au problème de la violence

Un conseil d’administration exceptionnel s’est réuni hier matin à Paul Kapel, pour faire le point sur les revendications :
  1. La sécurisation de l’établissement, avec un parking clos et éclairé pour le personnel
  2. L’entretien des abords de l’établissement
  3. Des rondes régulières et la présence des forces de l’ordre autour du collège
  4. Le classement de l’établissement en REP +
  5. Et la nomination d’un troisième conseiller principal d’éducation

Une communauté réduite au silence

Cependant la communauté éducative se dit sous tension à cause des agressions certes mais également parce que la hiérarchie la réduirait au silence. 

Le reportage de Sophie Donzenac

Professeurs réduits au silence



Publicité