Un fauteuil pour deux à la CCEG

politique
Fabienne Mathurin Brouard et Georges Elfort
©TG
La mise en place du nouveau bureau de la Communauté de Communes de l'Est Guyanais s'est déroulé mercredi soir. A la fin de la séance il y avait deux présidents Georges Elfort  et Fabienne Mathurin Brouard. Un imbroglio que la préfecture devra trancher.

Rappel des faits : hier, un conseil communautaire s’est tenu à Saint Georges. Comme après chaque élection municipale il convient de renouveler les membres et le bureau de l'EPIC (Etablissement Public Inter Communal). Il y avait deux candidats : l'ancienne maire et le nouveau magistrat de Saint-Georges. 
Fabienne Mathurin 
Brouard l’a emporté au second tour, à 11 voix contre 10. Sauf que Georges ELFORT a contesté ce scrutin estimant qu’un vote en sa faveur n’aurait pas dû être invalidé. Fabienne Mathurin Brouard, proclamée présidente après ce vote a alors levé la séance. Mais l’équipe perdante n'en est pas restée là et a réorganisé un nouveau scrutin remporté cette fois  par Georges Elfort. On se trouvait donc dans la situation ubuesque d'une CCEG dotée de 2 présidents, chacun s'estimant le vrai élu.

L'issue de cette affaire sera connue dans quelques heures ou jours car c'est le service juridique de la Préfecture qui va devoir arbitrer entre les deux prétendants en se penchant sur les procès verbaux de cette élection.  
Les Outre-mer en continu
Accéder au live