Les anciens adhérents de "La tè pou nou tout" témoignent

justice
Panneau Montsinéry
©Sophie Donzenac
Les membres de l'association foncière "La tè pou nou tout" se sont rebellés et ont porté plainte contre leur présidente Evelyne Criton. Cette dernière a été mise en en examen en début de semaine dans le cadre d'une enquête pour abus de confiance et escroquerie. Des plaignants témoignent.
Des associations foncières dont "La tè pou nou tout" existent en Guyane. Elles ont pour objectif de permettre aux citoyens d'accéder au foncier dans une région où la grande majorité des terres appartient à l'Etat. Il avait été acté avec les services de l'Etat que des pluriactifs agricoles mettent en valeur des terrains notamment sur la commune de Montsinéry-Tonnégrande et deviennent par la suite propriétaires des parcelles ainsi mises en valeur à un moindre coût. Créée en 1998, "la tè pou nou tout" présidée par Evelyne Criton a fédéré de nombreuses personnes. Seulement 16 ans après, elles ne sont pas devenues propriétaires  et ont perdu beaucoup d'argent. 81 d'entre elles ont porté plainte contre la présidente. 

Le témoignage de Réjane Eulalie au micro de Sophie Donzenac

Témoignage Réjane Eulalie


Le témoignage de Bérard Joseph au micro de Sophie Donzenac

Témoignage Bérard Joseph



Evelyne Criton a été placée sous contrôle judiciaire strict et interdite à la parcelle de "la tè pou nou tout cascade située à Tonnégrande. Elle devrait comparaître devant le tribunal correctionnel le 24 juin.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live