Le pont sur l'Oyapock, un site touristique en attendant son ouverture

amazonie
Poste de douanes à Saint-Georges
©guyane 1ère
Toujours pas de date annoncée pour l'ouverture du pont de l'Oyapock. L'ouvrage d'art est achevé depuis 3 ans. Côté français douaniers et policiers sont prêts à assumer pleinement leurs fonctions. En attendant, ce jour, ils autorisent les touristes à  traverser le pont à pied.
Les effectifs douaniers et policiers devant gérer le poste frontalier de l'Oyapock côté français sont au complet - 21 douaniers et 65 policiers- Seulement le fameux pont sur l'Oyapock n'est toujours pas homologué, la réception officielle n'a pas encore eu lieu. Alors les fonctionnaires se morfondent un peu. Il faut encore régler des problèmes administratifs sur le statut transfrontalier. Notamment le problème du visa que doivent obtenir les brésiliens pour traverser et parvenir officiellement en terre française via la Guyane n'est pas réglé. Il faut encore attendre une décision nationale définitive sur le sujet. A l'heure actuelle, les brésiliens arrivent en terre hexagonale sans visa.
Autre difficulté à surmonter, l'assurance des véhicules brésiliens. Au Brésil, les assurances ne sont pas obligatoires. Ces attestations seront délivrées par le service des douanes français. 175€ pour un véhicule léger et 700€ pour un camion pour une période de 30 jours. Des prix prohibitifs qui ne faciliteront pas la circulation des poids lourds sur le territoire guyanais. Les camionneurs attendront  la construction de zones de déchargement.

Le reportage de Reanaud Terrazzoni et Martial Gritte



Les Outre-mer en continu
Accéder au live