L'évacuation sanitaire ratée de Saint-Georges, à qui la faute?

faits divers
Dominique Delpech
©guyane 1ère
Une femme de Saint-Georges a perdu ses jumeaux prématurés. Elle n'a pas pu être évacuée à temps par le SAMU . L'hélicoptère n'a pu atterrir en raison d'un balisage défectueux affirme le pilote. Le directeur de l'hôpital de Cayenne, Dominique Delpech apporte son éclairage sur cette affaire.
Toute la communauté hospitalière est touchée par ce drame affirme le directeur du centre hospitalier de Cayenne, sur les faits,  toute le lumière ne pourra être faite qu'après avoir effectuer des investigations plus approfondies dans cette affaire.
 
L'interview de Dominique Delpech, directeur de l'hôpital Andrée Rosemon 


Pascal Benone, le responsable de la société Hélicoptère de France Guyane affirme qu'il y avait un problème de balisage qui a empêché le bon déroulement de l'opération d'évacuation sanitaire. Normalement, la nuit, des balises portatives doivent-être positionnées au sol pour guider le pilote. Ce soir là elles étaient mal mises. Dans ce cas de figure, qui est fréquent, les pilotes sont les seuls à apprécier s'ils peuvent ou pas se poser. 

Pascal Benone interrogé par Jessy Xavier

ITW Pascal Benone


Les gendarmes qui posent les balises, réfutent cette accusation. Ils ont suivi le protocole prévu pour le balisage et ont été surpris par le décision du pilote qui a préféré repartir.